Violences autour de l’hôpital

Je préfère -après-coup- supprimer l’article initial. Les thèmes tels que les activistes, les violences policières, les différentes formes de révolution ou la lutte contre le capitalisme et le néo-libéralisme, sont trop sensibles pour être abordés frontalement dans un bref article.

Le livre, lui, me permettra d’y apporter toute la nuance voulue, mais aussi toute la passion ressentie lors de mes rencontres et lectures personnelles.

Ces sujets peuvent, de prime abord, sembler un rien éloignés de mes « Sauvages » qui, comme tout le monde le sait, courent avec des pagnes au milieu des herbes folles et des éoliennes faites-maison en poussant de drôles de chants assimilables à une forme de méditation, et ne font dès lors -a priori- pas fort peur aux gouvernements et autres groupes financiers nous couvrant de leurs bienfaits quotidien.

Mais, comme évoqué dans le dernier article, il y a ceux qui vivent à côté mais avec : « révolutionnaires » principalement par leur façon de vivre et de penser ; puis il y a ceux qui vivent à côté mais contre ! Et ceux-là apparaissent comme beaucoup plus dérangeants pour nos grands « protecteurs d’idées »…

« 30 jours chez les Sauvages » ne sera pas qu’une ballade au cœur de la diversité humaine et sociale façon « Julie et la nouvelle Héloïse » : ça va péter, ça va fumer.

Les alternatifs, -de quelques familles qu’ils soient- viennent questionner les systèmes en place et les idées acquises, rejoignant mon sentiment selon lequel aucun renouveau n’est possible sans inviter tout-un-chacun à reprendre possession de sa propre pensée. Et pour cela il faut un peu secouer. Mais plus dans cet article : rendez-vous dans le livre !

Roch H

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s